«

»

L’enfant

Mélodie non daté, toute de clarté, d’innocence, de gaieté. Et d’envol, comme la poésie de la comtesse de Montebello qui lui sert de support et compare l’enfant à un « oiseau d’amour, reflet du ciel mystérieux ». La première incise du thème s’inspire du Te Deum (sol sol fa# mi fa# mi). Déception et nostalgie de l’enfant impossible ? Fête pour l’enfant d’un couple ami ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>