«

»

Offertoire sur deux Noëls

op. 19, novembre 1937.

Cet offertoire s’inspire d’un noël poitevin du XVe siècle « Au saint nau chanterai« . Il est intéressant de voir comment Saint-Martin en a travaillé le rythme et les dessins mélodiques d’origine pour en extraire les potentialités. Merveilleuses et solides mélodies anciennes.

La pièce est construite en forme d’Allegro de sonate. A cette différence près que le second thème, au lieu de trancher rythmiquement avec le rythme alerte du premier thème, en maintient l’élan. Le contraste est fait seulement de son départ en levé, de son dessin mélodique entièrement en degrés conjoints et du changement de tonalité. Ainsi, sans aucune respiration, un rythme joyeux se maintient tout au long de la pièce. Au fil du développement, les deux thèmes se mélangent sous diverses formes avant une conclusion majestueuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>