«

»

Messe en mi

op.13. Décembre 1931-mars 1932.

4 voix mixte, deux orgues et cuivres ad libitum.

Elle est dédiée au chanoine Merret qui en était le commanditaire.

Elle s’inscrit dans la tradition de ces messes pour choeur et deux orgues, dont les plus connues étaient alors celles de Widor et de Vierne.

Solennelle par les moyens employés, cette messe n’entend cependant pas sacrifier à un genre musical parmi d’autres. Son intention est de s’accorder pleinement à l’action liturgique. Toute sa conception va dans ce sens.

Elle comprend un Kyrie, un Gloria, un Sanctus et son verset Benedictus, un Agnus Dei.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>