Guy Lambert

 

G.Lambert St Laurent 1946 bdefGuy Lambert (1906-1971), né à Aix-les Bains, ambitionna tout jeune de devenir organiste. Etudiant puis organiste de Saint-André à Lyon, il n’hésitait pas à venir à Paris tous les mois pour prendre des leçons d’orgue auprès de Louis Vierne et de Renée Nizan, et des leçons d’écriture auprès de Charles Koechlin . Apprenant en 1938 la vacance du poste d’organiste et de maître de chapelle de l’église Saint-Laurent à Paris, sa candidature fut retenue et il s’installa à Paris. « A sa virtuosité éclatante,il savait joindre le souci de bien servir la liturgie et ceux qui l’employaient » dit de lui à ses obsèques son curé, l’abbé Louveau.

Il se fit remarquer notamment par ses « Méditations musicales du temps », pièces d’orgue choisies pour être commentées et interprétées chaque dimanche avant la messe de 18 heures en fonction du temps liturgique. Les œuvres de Saint-Martin y tenaient une large place.

Il assura la suppléance de L.de Saint-Martin pendant les années de l’occupation et épisodiquement les années suivantes au coté de Pierre Moreau. Pendant la guerre, le manque de cuir faisait que, comme beaucoup, il portait des chaussures à semelles de bois. Ainsi résonnaient à la tribune, s’ajoutant aux sonorités de l’orgue, d’inattendues petites percussions au pédalier.

G.Lambert ND 1943 bdefGrand admirateur des maîtres anciens, on doit à Guy Lambert la restitution d’œuvres de Marc-Antoine Charpentier, de Pierre Dandrieu, de Michel Corrette. Sa restitution du fameux Te Deum de M.A.Charpentier, dont l’introduction orchestrale a longtemps servi d’indicatif aux émissions de télévision en Eurovision, valut à son enregistrement le Grand Prix du disque de 1953.

Patriote fervent, il était fier de son titre de capitaine honoraire de l’armée mérité par ses activités dans la Résistance.

« Un être comme celui-ci, on devrait ou ne jamais l’approcher, ou ne jamais le voir disparaître » dit un de ses élèves à Jean Steinmetz, son successeur à Saint-Laurent.

 

Voir aussi sur Musimem.com

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.