«

»

Tantum ergo

Ni daté, ni catalogué, le  Tantum ergo a vraisemblablement été écrit après la Seconde guerre.

La liturgie des Saluts qui suivaient les Complies demandait de chanter ces deux dernières strophes de l’hymne Pange lingua immédiatement avant la bénédiction du Saint-Sacrement : « Devant un si grand sacrement, nous nous inclinons avec vénération… »

Le texte impose gravité et mystère. Le compositeur s’y conforme.

L’oeuvre est écrite pour voix d’hommes et accompagnement sur deux portées sans précision d’instrument.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>