Symphonie dominicale

NDP choeurop.40. Septembre 1946-Janvier 1948

Ses cinq mouvements sont destinés à accompagner le déroulement d’une messe basse, et plus spécifiquement des messes basses dominicales dites « avec orgue » à 11h15 à Notre-Dame de Paris.

La cellule génératrice est empruntée au Kyrie funèbre, dont le Prélude s’inspire directement. Dans les mouvements suivants, cette cellule, en combinant les modifications de rythme, les transformations mélodiques et les changements de registration, se plie à tous les besoins de l’expression. De nombreux dessins mélodiques se font écho d’un mouvement à l’autre, donnant à l’ensemble une extrême cohérence formelle, ne préjudiciant en rien à sa variété.

Prélude (Kyrie) : « Nous répandons nos prières devant votre Face. Epargnez-nos, ô Christ ! Du peuple qui vous supplie, ayez pitié ».

Aria (Offertoire)  : « Que ma prière soit comme l’encens en votre présence » (Ps 140).

Fantaisie-Choral (Sanctus-Benedictus) : « Je vous louerai sur la harpe, mon Dieu. Pourquoi es-tu triste, mon âme ?

Prière (Communion) : « Comme une biche soupire auprès des eaux vives, ainsi mon âme soupire auprès de Toi, ô mon Dieu » (Ps 41).

Postlude (Sortie) : « La gloire et la majesté marchent devant sa Face. La puissance et la splendeur éclatent dans ton sanctuaire ».

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.