Léonce de Saint-Martin calomnié

de-gaulle-ndpA la page 62 de son ouvrage « Maurice Duruflé – the man and his music », James Frazier écrit à propos de l’arrivée du général de Gaulle à Notre-Dame de Paris le samedi 26 août 1944, lendemain de la reddition allemande :

L’organiste de la cathédrale, Léonce de Saint-Martin, ne jouait pas pour le service. En effet, il était absent de la cathédrale en raison des quatre années de guerre, et il lui était reproché d’avoir été photographié au coté d’organistes allemands en uniforme militaire. Quelle que soit la raison pour laquelle Saint-Martin n’a pas joué pour le Te Deum à Notre-Dame, que ce soit à cause de ses sympathies personnelles ou simplement à cause de ses attaches avec la première cathédrale de France, Duruflé fut invité à jouer à sa place, ce qui sous-entend son innocence politique.

Selon les notes figurant à la fin de son ouvrage, James Frazier dit avoir rédigé ce paragraphe à partir de renseignements fournis par Paul Duruflé, neveu de Maurice Duruflé. Du méli-mélo de fausses informations et de calomnies qu’il en a tiré (allant jusqu’à rapporter, selon la note n°38, que Saint-Martin avait été étiqueté collaborateur !), il résulte que Paul Duruflé a dû rompre ses relations avec lui.

Saint-Martin absent de la cathédrale en raison de la guerre : faux. Saint-Martin a scrupuleusement assuré son service, dimanche après dimanche, pendant toute la guerre.

Saint-Martin photographié au coté d’organistes allemands en uniforme : des organistes allemands ont effectivement profité de passages à Paris pour demander à visiter la tribune, à toucher l’orgue et à en garder le souvenir photographique. Par exemple ont joué à Notre-Dame Fritz Werner, musikbeauftragter (chargé de mission pour la musique), et Josef Aurens, organiste de l’orchestre philharmonique de Berlin. Etait-il possible de refuser ? Les commerçants et restaurateurs qui servaient des soldats allemands étaient-ils des collaborateurs ?

Saint-Martin n’a pas joué pour le Te Deum : il n’y a pas eu de Te Deum. Du fait de l’arrivée du général de Gaulle avant l’heure prévue, et surtout de la mitraillade à l’intérieur de la cathédrale, ce fut, dans la panique, l’improvisation la plus totale. Un prêtre présent eut le sang-froid d’entonner le Magnificat. De Gaulle écrit dans ses « Mémoires de guerre » : « Le Magnificat s’élève. En fut-il jamais de plus ardent ? »

Sympathies personnelles pour l’occupant: cette pure calomnie de James Frazier est outrageante. Pendant ces journées, ardent patriote, croix de guerre 1914-1918, Saint-Martin écrivait sa Toccata de la Libération.

Ses attaches avec la première cathédrale de France : Dans la maladresse de l’expression, le contexte semble vouloir dire que le clergé de la cathédrale étant discrédité en ayant soutenu le régime de Vichy, comme l’avait fait toute la hiérarchie de l’Eglise selon ce que l’on lit quelques lignes plus haut, Saint-Martin, du fait même de ses bonnes relations avec ce clergé, était compromis.

Duruflé fut invité à jouer à sa place : faux. Il aurait été invité par qui et à quel titre? Le clergé de la cathédrale l’avait évincé de la tribune en 1932 comme suppléant de Louis Vierne. De ce fait, il était à coup sûr le dernier organiste que ce même clergé aurait invité. James Frazier semble ignorer qu’en France, c’est l’affectataire qui est le patron, et donc l’employeur.

Son innocence politique: ces quelques mots sournois ajoutés pour sous-entendre que Saint-Martin, lui, était politiquement coupable. A ce jeu, l’on pourrait soupçonner aussi Maurice Duruflé qui figurait parmi les membres du Comité Consultatif de la Musique institué le 3 juin 1944 par Philippe Henriot, Secrétaire d’Etat à l’Information et à la Propagande du gouvernement de Vichy. Ne jugeons pas les Français de cette époque à l’aune de l’hypocrite moralisme d’aujourd’hui, celui des Américains en particulier

Les faits véritables sont rapportés dans le livre de Jean Guérard “Léonce de Saint-Martin à Notre-Dame de Paris”. Une note manuscrite de Saint-Martin lui-même les résume parfaitement.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.